Nos villages


Saint-Tropez, station balnéaire glamour est une destination de rêve à bien des égards.

 

Comme l’écrivait Baudelaire ou le peignait MATISSE « Là, tout n'est qu'ordre et beauté, luxe, calme et volupté »

Depuis plus de 50 ans, le monde a les yeux braqués sur le village, véritable laboratoire de tendances artistiques et spot incontournable des plus grandes personnalités de la planète.

L’histoire de Saint-Tropez est ponctuée d’épisodes glamour, du tournage de «  Et Dieu créa Femme » en 1956, au mariage de Mick Jagger et Bianca en 1971, au show du défilé Chanel au printemps 2010…Saint-Tropez attire et fascine par sa beauté, son mythe et son aura.

La qualité et la grande diversité de l’offre de séjour, de l’hôtel de charme au Palace, comblent la clientèle internationale la plus exigeante, séduite par le confort, l’élégance, la qualité de services et les possibilités de personnalisation à l’infini.

Dans cet Eden les journées s’écoulent selon votre désir, entre farniente, plage, shopping et sorties nocturne dans les spots les plus prisés de la planète.

Sur le port, la Place des Lices ou dans un lieu à la mode, vous croiserez peut-être un visage familier, celui d’un grand de ce monde ou d’une vedette internationale  en quartier d’été comme les hommes d’affaires.

Si en été les terrasses du port avec vue sur les yachts offrent un défilé permanent, Saint-Tropez reste aussi un village provençal habité d’histoire et de traditions où il fait bon vivre.

Voilà les différentes facettes, entre autres, qui en font son charme.


Côté Romantique


Le carré d'or tropézien

 

Le luxe moderne affiche un nouveau visage.

Le luxe à privilégier sera, comme le disait déjà Coco Chanel, le contraire de l’insolence et de la vulgarité.

Les années bling bling viennent de tirer leur révérence.

Saint-Tropez a provoqué la convergence de toutes les convoitises et les acteurs majeurs du luxe y ont élu leur nouveau carré d’or.

Un  choix sélectif qui répond à l’attente des signatures déjà présentes sur la scène internationale.

 

Vacances romantiques, week-end en amoureux ou petite escapade d’une journée… Saint-Tropez est l’endroit idéal pour passer un séjour romantique, au cœur de la beauté et du charme d’une cité de légende.

 

C’est ici en 1951 que naît l’Odalisque, le chef-d’oeuvre de Picasso immortalisant son histoire d’amour avec Geneviève Laporte…

 

En 1966, pour séduire Brigitte Bardot, le milliardaire Gunther Sachs déverse par hélicoptère des centaines de roses rouges sur la Madrague, Mick Jagger épouse Bianca à la chapelle Sainte-Anne en 1971…

 

Ce n’est pas un hasard si ces belles histoires d’amour ont grandi à Saint-Tropez.

 

Ici il y a le ciel, le soleil et la mer, mais aussi le charme des ruelles fleuries, la douceur des nuits d’été, la beauté du sentier du littoral, la magie du coucher de soleil à la Ponche, des points de vue exceptionnels, la spiritualité des chapelles, la beauté du patrimoine, le port, la citadelle, les chefs d’œuvre de l’Annonciade…

 

Autant de lieux pour se promener en amoureux, sans oublier les trésors cachés, les endroits secrets que vous découvrirez au fil de vos promenades...

 

De superbes palaces, des hôtels de charme, des spas haut de gamme, de fameux restaurants, de petites plages secrètes, offrent des tête-à-tête des plus romantiques. De prestigieux joailliers, les plus grands créateurs internationaux, des fleuristes d’exception vous donneront des idées de cadeaux à la hauteur de l’être aimé. Autant d’éléments qui rendront votre séjour gravé dans votre mémoire et votre cœur.


Saint-Tropez By night


Le temple de la fête

 

Saint-Tropez vous offre des nuits aussi belles et douces que le jour.

 

Toute soirée tropézienne débute par l’apéritif sur le port, qui conjugue une vue imprenable sur les yachts avec la beauté étincelante d’un soleil couchant, éclaboussant de rose les façades et la mer.

A moins que vous ne préfériez le cadre plus traditionnel de la Place des Lices, terrasses ouvertes sur le jeu de boules où des habitués et parfois des célébrités disputent des parties de pétanque dans une ambiance survoltée.

Distantes de quelques mètres à peine, elles offrent le privilège de se visiter à pied, en toute insouciance et légèreté. La nuit s’annonce longue, rythmée et inoubliable…


Nuits blanches à Saint-Tropez

 

Célébrer l’heure de l’apéritif en terrasse, prendre un verre ou danser jusqu’à l’aube, la nuit tropézienne n’a pas fini de vous étonner.


Le Bar du Port

Ce bar est l’une des références de l’architecte Christophe Pillet. Le lieu est particulièrement animé à l’heure de l’apéritif-tapas et en soirée où un excellentissime DJ résident fait monter la pression.


Le Café de Paris

Ce spot incontournable en première ligne sur le port est doté d’une  élégante terrasse pour  voir et être vu. Déjeuner ou diner autour d’une séduisante carte brasserie et d’un sushi bar jusqu’à 1h. DJ  résident ou music live.

 

Le Quai

Les ambiances se succèdent au fil de la journée, du petit déjeuner jusqu’au bout de la nuit, avec piano bar, danseuses et DJ. A la carte : saveurs traditionnelles pour le lunch, carte sushis et carte gastronomique franco-asiatique le soir. New 2011 : spectacle cabaret tous les soirs de 20h30 à minuit. Expo permanente de photos et d’art contemporain orchestrée par Philippe Shangti, le maître des lieux.

 

La Villa Romana

Présente à  Saint-Tropez, depuis 15 ans ainsi qu’à Cannes,  l’adresse est référencée au top ten des meilleurs spots chic de la planète fête. Dans un jardin exubérant, sous influence baroque vénitien, vous aurez pour voisins, des top models, des billionnaires russes ou indiens, quelques princes orientaux… Bref les happy fews en vacances.

 

Les Caves du Roy

Rendez-vous obligé des reines de la nuit et des princes de la fête, le night club de l’hôtel Byblos illumine depuis plus de 40 ans les nuits tropéziennes. Tous les soirs du 1er  juillet au 27 août et les weekends jusqu’au 1er octobre.

 

Le V.I.P Room

Ce temple de la musique est unique sur la Riviera quant à la richesse de sa programmation :   top 5 des  DJ en vogue, live show d’artistes internationaux, famous people, acteurs et models se croisent chaque été dans le club de Jean-Roch et Dominique Pedri.

 

Le Papagayo

Ouvert en 1962, le club de la famille Malortigue a toujours sa place dans le circuit des nuits tropéziennes.


L’Esquinade

Avec plus d’un demi-siècle de nuits blanches au compteur,  ce club légendaire survole les modes et les années sans prendre une ride. Philippe Paga, qui règne sans partage sur le quartier de la Ponche, a promis un été léger, imprévisible et pétillant.


Le Casino de Cavalaire

Rendez-vous avec la chance dans ce casino qui propose de nombreuses machines à sous et des jeux de table. Egalemen des tournois de Texas hold’em et même Omaha poker, une exclusivité sur la Côte d’Azur. On peut aussi déjeuner ou dîner autour d’une carte brasserie signée Cedric Drouin.

 

LES PLAGES

 

Plusieurs plages de sable fin, dont certaines en ville comme la Bouillabaisse à l’entrée de Saint-Tropez, les Graniers, au pied du versant sud de la citadelle qui a conservé un côté sauvage et naturel , la Ponche et la Fontanette deux petites plages de charme au pied des maisons de pêcheurs de la vieille ville.

Dans ce quartier, les pêcheurs tiraient leur bateau à terre, teignaient leurs filets, salaient le poisson pour mieux le conserver.

Hors de la ville, les Canoubiers, baptisée aussi « la Plage des Tropéziens », doit son nom au chanvre qui y était cultivé autrefois en bordure, pour la fabrication des cordages et des vêtements.

La plage servait de mouillage pour les navires étrangers alors que les pêcheurs locaux y disposaient des madragues, c'est-à-dire des pêcheries de thon.

 

Au bout de la baie, la Plage des Salins, rosie par des fragments de corail et ombragée par d’immenses pins parasols est un havre de paix. Au large, on aperçoit l’îlot de la Tête de Chien où plusieurs bateaux s’échouèrent autrefois. Derrière la plage se trouve un étang saumâtre bordé de canisses et d’ajoncs, vestige d’anciens salins. Surplombant la plage, le tombeau d’Emile Olivier, dernier chef du gouvernement de Napoléon III, ancien propriétaire du château de la Moutte, aujourd’hui propriété du Conservatoire du littoral.

Les eaux de baignade des plages de Saint-Tropez sont soigneusement surveillées. En été, les relevés de la qualité et de la température de l’eau sont contrôlés toutes les semaines.

Les promenades le long du sentier du littoral offrent des moments d’intense communion avec la nature. Il suffit de suivre le parcours, de la Tour du Portalet, sur le port, au Cap du Pinet au Nord de la baie de Pampelonne, pour rencontrer une végétation variée, des espèces protégées comme le chardon bleu, le lys de mer, une flore et une faune maritime exceptionnelle, de petites criques, des plages ainsi que de nombreux vestiges histor

 

Vous pourrez ensuite continuer jusqu’à la célèbre Plage de Pampelonne, le Cap Camarat, la plage de l’Escalet ou encore le Cap Taya, zones protégées par le Conservatoire du Littoral. Plusieurs compagnies de transport maritime proposent des sorties en mer, des promenades commentées pour découvrir les lieux mythiques de la presqu’île. Au gré de vos promenades en forêt, vous découvrirez toute la beauté et la diversité de la végétation du massif méditerranéen, composée de pins, de chênes, de genêts et de lauriers-rose

Au cœur de cette terre préservée, de nombreux domaines viticoles de caractère avec leur vignoble en AOC vous séduiront par le style typiquement provençal des bâtisses ainsi que par leurs abords plantés d’oliviers, de cyprès et de rosiers. Sur la Place des Lices ou sur La Place aux Herbes, le marché offre au visiteur un vrai festival de couleurs avec leurs étals chargés de fruits, de légumes et de fleurs, gorgés de soleil.


HISTOIRE  

 

Saint Tropez entre dans la légende

Au premier siècle après Jésus-Christ, en l’an 68 pour être précis, une pieuse dame de Heraclea Cacabaria, comme se nommait Saint-Tropez en ce temps là, est visitée dans son sommeil par l’image d’un saint qui arrive par la mer. Un rêve qui s’avère prémonitoire dès les premières lueurs de l’aube.

Au lieu dit Le Pilon, au carrefour de l’actuelle plage de La Bouillabaisse, elle aperçoit une barque abimée et ballotée par les flots. A bord, gît le corps sans tête d’un supplicié romain, accompagné d’un chien et d’un coq qui s’envole dès que l’embarcation bute sur  le sable.

La légende affirme que l’on retrouva le coq dans un champ de lin, lieu que les anciens baptisèrent « coq au lin » devenu Cogolin en traversant le temps.

Le martyr romain, porté par les courants ligures, avait pour nom Torpes, intendant du palais et proche de l’empereur Néron. Condamné à mort pour s’être converti au christianisme, le saint homme fut enterré hors les murs dans un endroit tenu secret. De nombreuses fouilles n’ont pas permis à ce jour de retrouver l’emplacement du tombeau bien que des reliques soient vénérées par trois sites de Méditerranée  : Saint-Tropez, Gênes et Pise, lieu du supplice et ville de pèlerinage pour les fidèles Tropéziens.

Dès le début du XIXème siècle, les intellectuels et les artistes sont séduits par la lumière et la beauté exceptionnelle du paysage de Saint-Tropez, entre mer, vignes, pinède et garrigue. Depuis de nombreux peintres, Paul Signac, Pierre Bonnard, Henri Matisse…  l’ont immortalisée dans  leurs chefs d’œuvre.

 En 1888 Guy de Maupassant amarre son yacht Bel-Ami dans la baie, séduit par la beauté de la nature environnante, il écrit : «Saint-Tropez est une de ces charmantes et simples filles de la mer… poussées dans l’eau comme un coquillage, nourries de poissons et d’air marin ... ». En 1925 Colette achète une petite maison dans la Baie des Canoubiers qu’elle baptise « La Treille Muscate » en référence au raisin muscat qui y prospère. Elle développe une passion quasi charnelle pour cette nature tant louée dans ses œuvres : « Rien n’est pareil à ce Golfe, à ces terres heureuses, à leur verdure… Quel climat… C’est un miracle ! ». En effet, avec des étés chauds et des hivers doux et un ensoleillement parmi les plus importants de France (2750 heures par an), Saint-Tropez est une station balnéaire très prisée des vacanciers.


 

MUSEE INSOLITE

 

En ville, une visite s’impose. Il s’agit de celle du Musée des Papillons, rue Etienne Berny. A l'occasion de ses 20 ans d'existence, celle-ci vous invite du 1er avril au 31 octobre, à venir admirer les plus grands papillons du monde. Près de 35 000 spécimens sont réunis, certains en voie d’extinction, aujourd’hui protégés, des variétés peu connues ou rarissimes, comme l’Apollon Noir du Mercantour, des spécimens exotiques… Dans sa présentation, cette collection révèle son caractère unique : sur des fonds paysagers ou des herbiers, le peintre Dany Lartigue tente une approche inédite du mimétisme et du camouflage, une description synthétique des papillons dans leur environnement.

 

LES AUTRES VILLAGES

 

GASSIN :

 

Du haut de son promontoire, offre un point de vue exceptionnel sur toute la presqu’île, comme une vision d’hélicoptère, un tourbillon de 360° ! Des anciens remparts construits au XIIIe siècle, vous pourrez affirmer : »J’ai vu La Croix-Valmer, Saint-Tropez, Grimaud, Sainte-Maxime, Les Issambres et au-delà… et j’étais à Gassin ! »

 

GRIMAUD,

 

Un charmant village médiéval, surplombé de son château féodal ; longtemps gardien de ce qu’on appelait jusqu’à la fin du XIXe siècle, le Golfe de Grimaud. Le village invite à la promenade à travers les siècles ; flâner dans les ruelles à la découverte des sites remarquables procure, même au plus fort de la saison, quiétude et sérénité. Plongez dans le cœur de l’histoire ! Bienvenue à Grimaud.


LA CROIX-VALMER,

 

Dotée d’une nature généreuse et élégante vous invite à apprécier son calme et sa beauté, loin de l’agitation et du tumulte. Ici, les paysages se confondent, les domaines viticoles s’étendent jusqu’aux longues plages de sable fin et une escapade rocheuse peut cacher une nature protégée de 350 ha. Une chose est sûre, vous serez séduit par ce village qui descend en pente douce jusqu’à la Grande Bleue !


RAMATUELLE

 

Est un village à l’abri. Aujourd’hui encore, lorsque l’on rentre dans la cité par la plaine, on a l’impression de pénétrer dans une place forte comme jadis on attaquait une forteresse ! Impression de vacances ! Nul Sarrazin à l’horizon depuis longtemps ! C’est une bourgade paisible, Ramatuelle tranquille et sans exubérance, entendez sans excès.

 

SAINTE-MAXIME


 

Gardienne du Golfe, cette station balnéaire et familiale à la fois est un port animé toute l’année.

Sinte-Maxime est avec Saint-Tropez l’ancienne sentinelle militaire du Golfe. De la Tour Carrée, on a tiré autant  de coups de canons du temps des Barbaresques  que du haut du Portalet qui défendait en face l’enceinte tropézienne. Aujourd’hui, par sa situation géographique et le nombre de ses habitants, Sainte-Maxime est la plus importante agglomération du Golfe. Elle figure comme un balcon entre les Issambres et la pointe de la Rabiou. 

 

CAVALAIRE,

 

Au cœur d’une superbe baie et sa plage de sable fin, est une station familiale qui joue la touche de la discrétion. Ça ne veut pas dire qu’on ne s’y amuse pas bien au contraire !

Balade entre chemin des Douaniers et forêts de mimosas, de pins et d’eucalyptus…

Des eaux marines et sous-marines de première qualité dans un environnement préservé…

 

 

COGOLIN,

 

Possède le double privilège d’être implanté dans les terres et de posséder une large ouverture maritime avec les sites de Port Cogolin et des Marines dont la capacité d’accueil est de 1800 bateaux. Mais quelques fabriques artisanales de produits bien particuliers lui ont bâti au fil des ans une réputation internationale.

 

LA MOLE

 

Est un village très calme à l’orée de la forêt du Dom. Ce n’est pas le flot du ruisseau qui coule jusqu’à la Giscle qui dérange ses habitants. Sa vallée est couverte de vigne et de roseaux et, dans l’arrondissement, sa retenue d’eau au barrage de la Verne, alimente la population du Golfe et accessoirement les conversations

 


LA GARDE FREINET,

Fait partie de ces villages de Provence dont l’architecture a pu être préservée et qui a résisté au temps. Ses maisons en pierres  et aux tuiles romaines sont sagement ordonnées autour d’un centre-ville aux rues étroites, aux ruelles en pente, aux passages étroits parfois taillés dans le roc et aux placettes ombragées. Sentinelle incontournable entre la plaine des Maures et le littoral…

 

 

LE PLAN DE LA TOUR

 

Au cœur du massif des Maures mais non loin de la mer(ç km de Sainte-Maxime), Le Plan de la Tour est un village singulier dans le Golfe de Saint-Tropez. Petit, si l’on considère le seul centre regroupé autour de son emblématique clocher, il est très vaste et étendu, éparpillé en 25 hameaux nichés dans les collines


LE RAYOL-CANADEL

 

N’est pas le nom d’un cirque lunaire et s’il vous était jusqu’à présent inconnu, il n’est pas prêt de sortir de votre mémoire. Pour ces quelques raisons là : si vous avez le temps, si vous avez le loisir de choisir votre entrée au Rayol-Candel-sur-Mer, alors préférez une arrivée par les hauteurs !Empruntez la Départementale 27 à côté de l’aérodrome de La Mole et traversez cette partie tout aussi sauvage des Maures par les Pradels qui séparent la vallée du littoral…

 

 

 

Se connecter

Nous adhérons